top of page

Les « meilleurs jours de bourse »

Pourquoi éviter les allers-retours sur les marchés ? Aperçu de l’impact des “meilleurs jours” de bourse manqués.


Sources : Datastream, données au 28.02.2020. Performances des indices calculées en devises locales, basées sur les données journalières / cours de clôture, hors-inflation. Performances basées sur l’indice MSCI World Index (marché actions mondial). Le graphique présente la performance annualisée de l’indice sur la période du 28/02/2005 au 28/02/2020, en comparaison avec la performance sur cette période de ces mêmes indices mais en excluant respectivement les 10, 20, 30 ou 40 meilleurs jours de bourse.


Les allers-retours sur les marchés pèsent sur la performance globale de ses investissements

Les périodes de pic de volatilité sur les marchés peuvent être troublantes pour les investisseurs. Toutefois, les fortes baisses de marché ont tendance à être concentrées sur de courtes périodes. De même, les gains les plus élevés sont souvent regroupés. Il est également assez courant qu’une forte hausse de marché suive une forte baisse (et vice versa).

En conséquence, un investisseur qui essaie d’anticiper le meilleur moment pour investir court un risque très élevé de manquer les meilleures hausses de marché. Cela peut avoir un impact important sur la performance à long terme de ses investissements.

Le graphique montre la performance annualisée sur 15 ans du marché des actions internationales, mais surtout, comment celle-ci change lorsque les meilleurs jours de bourse sont exclus.



En partenariat avec Fidelity



Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page